Vous êtes nouveau dans le monde de l’auto-entrepreneur ? Alors, voilà ! 

Lors de la soumission de votre formulaire de création d’auto-entreprise, on va vous demander de faire un choix entre le versement fiscal libératoire et le système d’imposition classique. Néanmoins, dans cet article, on va plutôt se focaliser sur le versement libératoire de l’impôt. 

A lire en complément : Immatriculation de la SCI : formalités et documents requis

C’est quoi un versement libératoire ?

Le versement fiscal libératoire est une forme de contribution à la source. Un pourcentage est alors directement déduit « à la source » au moment du règlement de vos cotisations sociales. Avec ce système, vous payez votre impôt chaque mois ou tous les trois mois en fonction du montant exact que vous avez encaissé au cours des mois concernés.

Cependant, le taux appliqué dépend de la catégorie de votre activité. Pour des ventes ou des prestations d’hébergement, le taux est de 1 %. Pour les prestations de services relevant des BIC, le taux est de 1,7 %. Quant aux prestations de services relevant des BNC, le taux est de 2,2 %.

Sujet a lire : Beach Club Saint-Laurent-du-Var : Gastronomie et ambiance festive en bord de mer

Par ailleurs, sachez qu’actuellement, il existe un point culminant de l’inflation qui peut avoir un impact sur les taux d’intérêt, sachez plus via ce lien.

Qui peut bénéficier du versement libératoire ?

Le versement fiscal libératoire est accessible à ceux qui possède un revenu fiscal de référence du foyer fiscal de l’année N-2 qui ne dépasse pas les seuils suivants :

  • 26 070 euros pour une personne seule ;
  • 52 140 euros pour les couples ;
  • 78 210 euros pour les couples ayant 2 enfants.

Quels sont les avantages du versement libératoire ?

Le versement fiscal libératoire vous permet d’amortir votre impôt sur le revenu tout au long de l’année. Étant donné que le taux est fixe, votre imposition variera en fonction de votre chiffre d’affaires. Ce qui fait que si votre chiffre d’affaires est plus bas pendant une période donnée, vous paierez donc une somme moins élevée.

De plus, vous n’aurez pas de mauvaise surprise en cas de chiffre d’affaires plus élevé. En fait, ce type de versement représente un paiement en temps réel de votre IR.